• (I Can't Get No) Mastication de Jean-Luc Bizien

    (I Can't Get No) Mastication de Jean-Luc Bizien

     

     

    "Nous sommes des monstres, c'est indéniable. Mais ce sont les humains qui nous offrent nos plus beaux terrains de jeu et nos meilleurs alibis. Parce qu'ils ne croient plus en nous. En fait, nous avons copié le diable. La plus belle des manoeuvres, la plus habile, c'était de persuader les hommes que nous n'existions pas !"

     

     

     

     

    Mon avis : 

    Vuk (prononcez Vouk) ancien militaire d'origine serbe et membre éminent du Club Van Helsing se fait enrôler malgré lui dans l'entreprise concurrente, celle du terrible Takakura, puissant loup alpha de la finance.

    Quand Guillaume Richez a proposé une lecture commune sur les livres de la collection CVH (Club Van Helsing) des éditions Baleine, je n'ai pas su résister à la tentation en découvrant que Jean-Luc Bizien faisait partie des auteurs.

    C'est une lecture que je voulais dévorer avidement et en même temps que je voulais savourer, vous imaginez le cruel dilemme dans mon esprit et la guerre des nerfs qui y faisait rage. Pourtant je ne suis pas fan des lycanthropes bien que le loup soit mon animal favori, je suis plus une fanger (je préfère les vampires) et je dois dire que c'est la première fois que je les apprécie. C'est déjà un très bon point pour commencer. J'ai jubilé devant la comparaison entre les Gothiques et les Métaleux assimilés respectivement aux vampires et aux loups-garous. Judicieuse de ce fait, il faut la lire pour en avoir la certitude. 

    "Qui s'étonnera que les morts vivants aiment rouler à tombeau ouvert"

    C'est une histoire rock'n'roll, déjantée, décalée. On ne peut s'empêcher de rire à gorge déployée à la lecture des bons mots de l'auteur. Un humour cynique, caustique via son personnage. Qu'on aime ou non l'urban fantasy ce livre ne peut que nous plaire, tant son côté feel good emporte tout. 

    Quand en plus l'auteur reprend la phrase la plus célèbre du film Usual Suspects prononcée par Verbal Kint « Le coup le plus rusé que le Diable ait jamais réussi, ça a été de faire croire à tout le monde qu'il n'existe pas », je ne peux être que totalement conquise car j'aime énormément ce film et Kevin Spacey qui endosse ce rôle. 

    Un vrai coup de coeur pour Vuk et sa gouaille récurrente, j'ai passé un excellent moment avec lui.  

    Défi Lecture 2017, catégorie 49 : un livre sur un mythe, légende populaire (légendes arthuriennes,etc.)

    « Nouvelle 26 (Trophée Anonym'us) : En haut du poulailler de Benoit SEVERACPrintemps du livre de Montaigu 2017 »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Dimanche 5 Mars à 04:15

    Un tour de force d'avoir réussi à te faire adorer un loup garou ! 

      • Dimanche 5 Mars à 14:49

        Tu me connais si bien ;) 

    2
    Dimanche 5 Mars à 11:24
    Ju lit les Mots
    Cette LC est un vrai plaisir et les découvertes encore plus :) un nouveau ds la liste de mes envies ;)
      • Dimanche 5 Mars à 14:50

        Je suis bien d'accord Julie, quelle bonne idée :) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :