• Après la fin de Barbara Abel

    Après la fin de Barbara Abel

     

     

    "[...] ferma les yeux sur le tsunami qui déferla en elle, dévastant son coeur et la noyant sous les flots amers de la trahison. Des vagues d'écume la rongèrent de l'intérieur, entraînant son âme dans l'abîme sans fin du naufrage de sa vie. Et tandis que les éléments se déchaînaient en elle, lorsqu'elle rouvrit les yeux, ce ne fut qu'une seule larme qui roula sur sa joue. [...]"

     

     

     

    L'avis de May Lee : 

    Quand un auteur emploie "des scénarii" je ne peux que l'apprécier davantage, merci Barbara d'utiliser le pluriel d'origine, tu me combles de joie. Ceci étant dit donner son avis sur une suite sans "divulgâcher" ni le deuxième volet et encore moins le premier ne va pas être chose aisée mais je m'y engage, chronique 100 % garantie sans spoil !

    Commençons par situer l'histoire du premier volet (notre chronique sur Derrière la Haine), rappelez-vous il était question de deux couples voisins, cloisonnés seulement par une haie. Ils se sont connus, se sont reconnus, se sont perdus de vue, se sont séparés... je m'égare... suite à une tragédie. La belle amitié a volé en éclat et si vous connaissez un peu les écrits de l'auteur soyez certains qu'elle a pris plaisir à nous détailler tout en finesse et avec habileté la montée vers l'horreur jusqu'à son paroxysme ! Telle une grande prêtresse vaudou Barbara a su nous préparer une mixture maléfique dont on ignore les tenants et les aboutissants, tout en nous laissant croire à la venue de certaines situations.

    Il en est de même dans la suite, que se passe-t'il donc après la fin me direz-vous... je peux vous confier un secret, approchez-vous, n'ayez crainte et tendez l'oreille, ayez confianccccccccce : ce sera bien pire ! Et pour autant jouissif. On prend les mêmes ou presque et on recommence mais point de goût de réchauffé, notre prêtresse maîtrise aussi l'art culinaire, assaisonne avec parcimonie (qui ça ? me dit on ?) et nous régale d'un mets fort goûteux. 

    Une suite plus poussive mais aucunement désagréable, on en redemanderait bien car la fin laisse une pointe d'amertume... Dîtes on peut voir la Chef pour lui demander sa recette parce que son plat à un goût de reviens-y... Une suite serait-elle à l'étude ? La question reste posée. 

    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Commentaire de Virginie :

    Ah, je l'ai remarqué aussi scénarii !

    On reprendrait bien un peu de potion, je suis d'accord. Cette prêtresse est forte pour nous faire aimer l'intolérable ! 

    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    L'avis de Virginie :

    Difficile exercice de donner un avis sur une suite, surtout quand le 1er opus était aussi magistralement mené et un coup de coeur pour moi.

    Cette suite n'aura pas la même note mais cela n'enlève en rien les qualités d'écriture de Barbara. Je dirai même, après la lecture de ce 3eme roman, qu'elle me fait penser à M. Chattam. Dans le choix de ses mots, dans la tournure de ses phrases, dans le fait qu'elle puisse nous faire lire (presque) n'importe quelle tragédie.

    Cela ne doit pas être facile d'écrire une suite. Les lecteurs doivent vous attendre au tournant et, je pense, que les auteurs doivent avoir une certaine pression sur les épaules. Pour autant, c'était judicieux d'apporter des réponses à "Derrière la haine". 

    Si je devais résumer superficiellement l'histoire, je dirai :"on prend presque les mêmes et on recommence absolument rien." C'est vrai, j'avais peur qu'on soit sur le même schéma que le premier récit. Et bien j'ai vite été rassurée. 

    Je n'ai pas été autant scotchée que le premier que j'ai eu du mal à lâcher. Je pense que c'est dû aussi au fait que j'enchaîne les romans noir dernièrement. Mais une fois passée la 2ème partie du roman, les pages ont vite défilé.

    L'auteure a l'art de nous parler de choses communes comme l'adolescence, le divorce ou le deuil dans des situations que nous avons pu vivre, puis faire basculer son récit dans l'horreur et tout cela en quelques chapitres seulement ! Elle sait nous décrire avec brio les tourments et les joies de ses personnages. 

    A la fin, on en redemande encore car il nous manque des informations sur l'avenir des protagonistes que nous avions apprécié au fil de l'histoire.

    Un 3ème s'vous plait m'dame !!!

    Vous aurez compris que je vous recommande vivement cette 2ème dose qui n'est aucunement dangereuse pour la santé mais qui pourrait bien hanter quelques unes de vos nuits !  

    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Commentaire de May Lee : 

    Quand tu dis on prend presque les mêmes et on ne recommence absolument rien, je comprends ce que tu soulignes car on recommence dans l'horreur, même ligne de conduite (c'est ce que j'ai voulu dire dans mon avis) pour autant l'histoire change effectivement et on y plonge avec délectation. J'ai changé de genre aussi avant de lire à nouveau un thriller et Barbara Abel, je vous donne donc rendez-vous dans une dizaine de jours avec La Mort en écho.

    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------

    « (Chronique d'Isabelle) L'accro du shopping à la rescousse de Sophie KinsellaSaint-Maur en Poche - 18 et 19 juin 2016 »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Alex N.
    Dimanche 15 Mai 2016 à 16:01
    Belle chronique double.
    2
    Dimanche 15 Mai 2016 à 16:07

    Quand je disais ma phrase c'etait pour l'histoire qui est vraiment différente par contre on est dans la même ambiance, la même atmosphère limite oppressante. Je vais aussi changer de genre et allez voir par delà les nuages pour mes deux prochains livres ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :