• Sans pitié, ni remords de Nicolas Lebel - Lecture et Chronique communes avec David de C'est Contagieux !

    Sans pitié, ni remords de Nicolas Lebel - Lecture et Chronique communes avec David de C'est Contagieux !

    "Il arrive souvent que sa voix affaiblie

    Semble le râle épais d'un blessé qu'on oublie

    Au bord d'un lac de sang, sous un grand tas de morts,

    Et qui meurt, sans bouger, dans d'immenses efforts."

    Les Fleurs du mal - Charles Baudelaire

     

     

    Mon avis : 

    Essayer Nicolas Lebel c'est l'adopter, c'est du bonheur en barre qu'il nous propose à chacun de ses livres. L'heure des fous nous faisait mourir de rire avec les répliques des films de Michel Audiard savamment distillées tout au long du récit. Le jour des morts nous permettait de suivre l'Empoisonneuse et un lieutenant stagiaire dont l'arrogance était souvent brimée pour notre plus grand bonheur. Sans pitié, ni remords nous propose une parfaite harmonie entre l'humour et le côté sombre. 

    L'auteur nous offre différents niveaux de lecture et l'on ne peut qu'admirer son côté fouillé, tant il nous propose un récit riche. Des citations de Baudelaire et de ses Fleurs du mal (je suis fan), des situations cocasses avec les sonneries spéciales du téléphone de notre capitaine préféré, des codes secrets, un personnage aussi antipathique que drôle à son insu de part des expressions très connues qu'il personnalise, des anagrammes dans les noms de ses protagonistes... de quoi savourer le roman.

    Message pour Nicolas : alors j'ai trouvé quelques noms d'auteurs en cherchant les anagrammes mais il m'en manque plusieurs quand même et je suis sûre que tu ne souhaites pas être responsable de mes insomnies, j'adorerai connaître les solutions (NDLR : Olivier Ronek ça va j'ai trouvé tongue )

    Une joie immense de pouvoir enfin mettre un visage sur Mehrlicht et maintenant que je le sais cela me semble tellement évident... ah ne comptez pas sur moi pour balancer, pas de nom sur la fréquence soldat, il vous faudra le lire à votre tour.

    Une enquête sous haute tension comme l'indique la quatrième de couverture et une véritable chasse au trésor qui nous entraîne dans diverses directions toutes très bien imbriquées. Ce récit est parfaitement maîtrisé, que vous dire de plus, foncez ! 

    Re-message pour Nicolas : je suis officiellement en dépression, j'attends le prochain livre avec une impatience exacerbée, telle une junkie sans son fix !

    Ma note : 5/5 

    Le commentaire de David :  

    En te relisant, je me rends compte encore plus à quel point ce roman est riche et fabuleux. Tu captes exactement ce qui en fait sa quintessence et sa réussite. Ta chronique me donne envie illico de m'y replonger. Quel talent ! Je me joins à ton message pour Nicolas. Nous avons bien ri de nos échanges sur ce bouquin, sois en remercié Nicolas Lebel !

     

    Sans pitié, ni remords de Nicolas Lebel - Lecture et Chronique communes avec David de C'est Contagieux !

     Copyright Mélie

    L'avis de David : 

    "Sans Pitié Ni Remords" de Nicolas Lebel - la chronique impitoyable !

    Pfiouuuu les amis ! Ce roman est une indéniable réussite, la promesse tenue d'une intrigue de haute volée, la maturation de la patte Lebel. 

    Mais c'est quoi la patte Lebel ? Restez, restez, on en parle.

    QUI A RI RIRA !

    Les premiers chapitres sont un modèle de causticité maîtrisée. Lebel écrit. Tu ris. 

    Tu veux pas rire ? Tu ris quand même ! Car il faut voir les fous-rires provoqués par l'auteur. Oui, tu vas rire l'ami(e) !

    Tu vas rire que tu sois les doigts de pied en éventail sur le sable ou à suffoquer sous la chaleur des métros parisiens, au sommet d'un volcan d'Auvergne , dans un champ verdoyant où les vaches font meuuhh ou dans le train qui te mènera vers ton/ta bien-aimé(e), dans ta montgolfière si tu aimes prendre l'air, dans une friterie du Nord avec un sandwich américain dégoulinant de bonnes graisses (tâche pas le livre quand même)... J'arrête là, tu as compris l'idée.

    Et tes voisins, quelque soit le lieu où tu te trouves, vont soit te prendre pour un illuminé soit t'envier dangereusement. Surtout, ne prends pas le risque de déposer ton livre pour te sustenter ou t'alléger la vessie, ils vont te le piquer. Oui, un sport d'envergure mondial est en train de se créer : voler du Lebel !!! Le Lebel Stealing (Lebel est prof d'anglais, il me corrigera !). Ça va faire fureur.

    Sans pitié, ni remords de Nicolas Lebel - Lecture et Chronique communes avec David de C'est Contagieux !

    Copyright KoMa

     

    LEBEL PAIRE D'INTRIGUES

    La patte Lebel ne repose pas que sur son pouvoir caustique. En effet, Lebel installe une tension à couper au couteau dans son roman. Il crée une intrigue violente, palpitante, virevoltante dont les chapitres s'entrechoquent comme les wagons d'un TGV lancés sur les rails de la jubilation.

    Et son intrigue est riche : Barbouzes, jeu de pistes, chasse au trésor, espionnage, guerre des polices, meurtres à profusion, course contre la montre... 

    Lebel convoque les émotions à son banquet polardesque et fait passer le lecteur du pur spleen à la franche rigolade. 

    MEHRLICHT, LATOUR, DOSSANTOS ET LES AUTRES...

    La plus grande prouesse de l'auteur ce sont indubitablement ses personnages. Tu n'en trouves nulle part ailleurs des personnages aussi bien incarnés. Pour qui a lu les deux premiers, c'est un torrent de réjouissances que de les voir évoluer. Lebel dose subtilement l'amour et l'ironie distanciée sur ses personnages. Ce qui lui permet de leur faire subir mille sévices pour le plus grand plaisir de ses lecteurs enjoués.

    Les gimmicks de la sonnerie de téléphone - gag récurrent de l'auteur - sont à pisser de rire. Pas garanti que ça plaise aux voisins de table...

    LEBEL ENFANT

    Nicolas Lebel franchit le pont du Rubicon en vainqueur, étalant la concurrence au passage. Ce garçon a jeté les dés et les dieux favorables l'ont béni de mille douceurs. 

    Ce livre est un bijou aux multi-facettes pailletées. Un sommet de l'art disco qui fait danser ton cerveau. Un coup l'hémisphère gauche, un coup l'hémisphère droit et je te parle même pas de la glande pinéale. C'est la fête multicolore dans ta tête ! 4,5/5

    Le commentaire de Mélie : 

    "La plus grande prouesse de l'auteur ce sont indubitablement ses personnages." Je suis bien d'accord, un des rares auteurs qui arrive à me faire aimer tous ses personnages. Superbe chronique mon David. 

    Retrouvez également nos chroniques sur C'est Contagieux !

    « Harry Cover - Tome 2 Les Mangeurs d'Anglais - de Pierre Veys et EsdrasLaurent Scalese vu par Laurent Scalese »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mardi 30 Août 2016 à 18:47

    Et bien moi je trépigne officiellement en attendant de pouvoir l'acheter ;)

      • Mardi 30 Août 2016 à 19:41

        tu attends le format poche ? Ou juste de pouvoir l'acheter ? ;) 

      • Mardi 30 Août 2016 à 20:19

        Juste d'avoir un peu épuisé ma PAL avant d'en rajouter ;) Mais comme j'ai très envie de le lire je vais pas attendre longtemps non plus !

         

      • Mardi 30 Août 2016 à 21:04

        je peux comprendre tongue

    2
    Yvan
    Mardi 30 Août 2016 à 19:27

    Il fait un effet boeuf ce Nicolas, personne n'y résiste ;-). Voir votre enthousiasme, à David et à toi, fait plaisir !

      • Mardi 30 Août 2016 à 19:42

        Merci Yvan, il fait un bien fou oui :D 

    3
    Mardi 30 Août 2016 à 19:32

    Vite tout le monde doit lire ses livres !!!!!

      • Mardi 30 Août 2016 à 19:42

        Mais carrément, ça devrait être remboursé par la Sécu même yes

      • Jeudi 1er Septembre 2016 à 10:43

        Oh oui !!!!!!

    4
    Mardi 30 Août 2016 à 19:42

    Oh la la ! La chronique qui donne plus qu'envie ! Il faut vraiment que je lise ce T3 ! oh

      • Mardi 30 Août 2016 à 19:43

        Oui ma cop's, absolument :D 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :