• Le Vide de Patrick Senécal - Lecture et Chronique communes avec David de c'est Contagieux !

    Le Vide de Patrick Senécal - Lecture et Chronique communes avec David de c'est Contagieux !

     

     

     

    Une lecture commune passionnante plus que l'histoire en elle-même ! 

     

     

     

     

     

    C'est avec grand plaisir que j'accueille David du Blog C'est Contagieux ! sur The Love Book pour une chronique à quatre mains après une lecture commune fort plaisante. David faut il vraiment encore vous le présenter, vous ne le connaissez pas ? Non j'ai du mal à vous croire... Il est hautement contagieux, quand vous avez mis le nez dans une de ses chroniques vous n'avez plus qu'une idée en tête l'épouser ou courir acheter le livre dont il parle... Sachant que derrière chaque grand homme se cache une magnifique femme prenez votre porte-monnaie plutôt, direction l'île de la tentation avec notre plus talentueux tentateur ! Vous serez prévenus...

    Résumé :

    Pierre Sauvé. À l'orée de la quarantaine, veuf, père d'une fille de vingt ans. Sergent-détective à la police municipale de Drummondville, enquête sur un quadruple meurtre qui à toutes les apparences d'un crime passionnel.

    Frédéric Ferland. Début de la cinquantaine, divorcé, père de deux adultes qu'il ne voit guère, il cherche depuis des années l'excitation ultime, celle qui donnera un sens à son existence et à la vie en général, qu'il a toujours trouvée terne. Psychologue, il exerce sa profession dans la ville de Saint-Bruno.

    Maxime Lavoie. Trente-sept ans, célibataire, idéaliste... et milliardaire. Il y a deux ans, il a quitté ses fonctions de président de Lavoie inc. pour devenir le producteur et l'animateur de Vivre au Max, l'émission de téléréalité la plus controversée de l'heure... mais aussi la plus populaire.

    Trois hommes différents, trois existences que tout sépare. Or, contre toute attente, leurs chemins se croiseront bientôt et leur vie en sera bouleversée à jamais. Tout comme celle de milliers de gens... tout comme la vôtre !

    Mon avis : 

    Ce livre a atterri dans ma PAL suite à la chronique de Kris et a été sorti rapidement pour la lecture commune avec David. C'était vraiment une super LC, j'ai beaucoup aimé en discuter avec lui au fur et à mesure de notre avancée et nous étions vraiment raccord tout du long... un peu moins d'enthousiasme de mon côté à un moment donné mais nous avons eu les mêmes sentiments la plupart du temps. Ce livre était fait pour nous car il abordait des sujets très crus, durs mais si bien écrits. 

    L'histoire commence par un quadruple meurtre, le chapitre suivant est tout à son opposé mais les deux sont orgiaques, d'entrée on se prend une claque phénoménale, un ascenseur émotionnel nous embarque.

    L'auteur a une plume très libérée, il parle sans limite, sans langue de bois et c'est quelque chose que j'apprécie. Les pointes d'humour pour nous français amenées par les termes québécois confère une atmosphère plaisante mais aussi plus légère et contrebalance la dureté des scènes.

    Autre fait intéressant, le livre est structuré de manière originale, les chapitres ne sont pas ordonnés pour la simple et bonne raison que nous avons trois protagonistes et que les histoires s'alternent. Il y a la possibilité de lire selon l'ordre des pages (qui est la meilleure façon d'aborder le livre pour une première lecture pour ne pas avoir la révélation de l'intrigue de suite) et la possibilité de lire selon l'ordre des chapitres pour suivre l'évolution naturelle de chacun des personnages (à préconiser pour une relecture).

    Pour autant c'était une lecture en dent de scie et autant le départ m'a enthousiasmé, autant le reste a été plutôt decrescendo jusqu'à un regain d'intérêt 50 pages avant la fin pour retomber comme un soufflé lors de la révélation finale trop prévisible pour moi. J'ai largement préféré le fait d'en parler avec David que la lecture en elle-même.

    Ce qui a fait défaut je pense c'est le côté déprimant qui s'amplifiait et le côté trop extrême finalement, ce que j'ai apprécié dès le départ a été bien trop utilisé par l'auteur et m'a perdue. Mais je dois dire que l'on tient une histoire vraiment originale et remarquable, pas un coup de coeur ni une lecture que je recommande mais une qui ne m'aura pas laissée indifférente.

    Le commentaire de David suite à ma chronique :

    Une fois de plus, tu as les mots justes et le sens de la formule. Le côté orgiaque et claque phénoménale --> Je prends ! Je suis d'accord avec toi : les deux premiers chapitres clashent si haut qu'on peut regretter cette intensité que l'on ne retrouvera qu'épars dans le reste de cet impressionnant roman. J'ai plus accroché que toi semble-t-il, même si je n'ai pas eu le coup de cœur. Neanmoins, Patrick Senécal vient de gagner un fan dans sa besace !

    L'avis de David : 

    - La chronique au bord du gouffre...

    Avec "Le Vide", on se sent happé dans un univers tourbillonnant, un abysse sans fond.

    C'est une expérience aux confins de la folie que nous délivre un Patrick Senécal qui pète la forme.

    "Le Vide", c'est tout d'abord une intrigue très originale dans l'approche, encore plus quand on sait qu'elle a été écrite en 2006. C'est aussi un roman visionnaire. 

    Pas simplement parce qu'il parle de l'abrutissement des masses qui regardent des programmes mornes, putassiers et sans intérêt (mais je ne serai pas celui qui jette la première pierre, ça m'arrive aussi) mais surtout pour le chaos et la violence qu'il décrit et qui renvoient à des faits d'actualités qui ont marqué ces derniers mois au fer rouge. C'est bluffant !

    Un vrai phénomène de société décrypté et annoncé tel une pythie moderne par l'écrivain inspiré.

    C'est ensuite un style enflammé, puissant, hypnotique qui nourrit un besoin de beauté absolue. Avant l'histoire, ce sont les mots qui secouent le lecteur. Qu'ils soient drus, qu'ils soient crus. Car en plus d'aligner de jolies phrases, quand il parle de cul, et il en parle, Senécal appelle un chat un chat et une bite une bite. Oui... Et c'est chaud !

    "Le Vide" est une (dé)construction hallucinante, un vertige vers le néant qui s'esquissent sous nos yeux. L'auteur renforce la désorientation du lecteur avec un chapitrage qui paraît aléatoire (évidemment, ce n'est pas le cas), en démarrant par le chapitre 21, et dont les numéros résonnent comme une perte des sens troublante. 

    Ce sont des personnages qui sortent de l'ordinaire, en souffrance, scarifiés de fêlures disgracieuses, qui suffoquent. Peut-être un peu trop d'ailleurs...

    Mais c'est avant tout un récit captivant qui va t'embarquer. Toi, puis toi et toi aussi là-bas, te planque pas. On t'a vu ! Il va t'embarquer aussi ! Y a pas de raison ! Fais pas le malin !

    Après, le roman n'est pas exempt de défauts. Certaines scènes et certains personnages sont assez répétitifs, la dépression suinte dans les pages et est très (trop ?) communicative. À ne pas lire si tu viens de te faire plaquer ou de perdre ton boulot. 

    Cependant, il est à recommander parce que ne pas le lire, ce serait louper une expérience livresque hors du commun, ce serait passer à côté d'un grand auteur, ce serait se priver d'un moment inédit. Et ça, c'est pas possible les ami(e)s. 3,5/5

    Mon commentaire suite à la chronique de David : 

    J'adore le titre de ta chronique parce qu'il est vraiment représentatif de l'émotion que l'on ressent tout au long de cette lecture, "putassier" je plussoie, ah l'histoire du chat-bite j'ai failli la mettre aussi, exactement comme toi (enfin j'aurai dit pénis mais c'est parce que je suis une fille ;) ). J'adore quand tu t'adresses au lecteur c'est vraiment très plaisant et on se sent totalement en harmonie avec toi.

     

    « (Chronique de Mylène) Do you know my detective ? - Hirotaka Kisaragi(Mina) Le fabuleux voyage d’un jeune homme en combinaison spatiale dans un combi Volkswagen de Scarlett Thomas »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Janvier 2016 à 10:20

    merci pour ces 2 avis!!

    je l'avais déjà repéré et du coup, ça me conforte dans mon idée!

    je vais le lire!!

    2
    Jeudi 28 Janvier 2016 à 10:38

    Avec plaisir :) Je guetterai ton avis

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :