• La fille qui en savait trop de Nils Barrellon

     

     

    Le ton, la forme, pas de fausse note pour ce polar très réaliste...

     

     

     

     

     

     

    Résumé : 

    Une main de femme aux ongles vernis de rouge, tranchée net au niveau du poignet, est retrouvée dans la ménagerie du Jardin des Plantes, à Paris. Pour le commissaire Kuhn, ce n'est que le début d'une affaire tortueuse. Du bois de Boulogne aux salons feutrés des ambassades, des squats de camés aux bureaux survoltés du 36 quai des Orfèvres, le commissaire se débat dans un nœud de vipères. Le meurtre semble avoir un lien avec un ignoble trafic aux multiples ramifications. Pour Kuhn, il n'y a qu'une seule manière de dénouer l'affaire : découvrir ce que cette fille avait bien pu apprendre avant de finir découpée en morceaux.

     

     

    Mon avis :

    Je lis peu de polar alors ils doivent me captiver rapidement. Ce fût chose faite dès les cinq premiers chapitres !

    C'est la première fois que j'ai envie de lire un livre grâce à une rencontre dans un salon. J'ai rencontré l'auteur une première fois à Nemours et sa simplicité et son humour m'ont plu de suite. J'ai profité de ma 2ème rencontre pour lui prendre son 2eme livre comme ce n'était pas une suite à proprement parlé. Pourquoi le 2ème ?  Car l'histoire, la couverture me parlaient davantage que le premier. Et j'ai bien fait !

    Tout commence par un homicide découvert dans un endroit très spécial, je peux même dire très cochon ! S'ensuit une enquête dirigée par un commissaire qui a un humour et des bons jeux de mots que j'ai eu un grand plaisir à découvrir. Ses collègues ont tous aussi un petit quelque chose, on n'est pas dans la caricature. Il me tarde maintenant de lire le premier qui se situe après celui-ci. Voici l'avis de Mélie sur le jeu de l'assassin

    Normalement, je n'aime pas les films ou les livres dans le milieu mafieux, flingue, boum/boum etc... ce sera une exception. Alors, oui, ce roman a une base classique : un meurtre, une enquête mais le ton et les personnages apportent de la fraîcheur. La lecture est fluide et l'humour génial. Ajouté à cela la touche très actuelle sur un fait de société bien trop banalisé dans notre société et une petite touche d'émotion. Je me suis retrouvée avec un coup de cœur pour ce livre, cette équipe, cet humour et ce style.

    Voici, donc, un polar savamment dosé entre humour et dure réalité, un coup de cœur pour ce feel good à la plume affinée.

     

     

     

    « Les filles des autres d'Amy GentryImmortels d'Ednah Walters (Traduction de Laure Valentin) »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 27 Mai à 18:40

    Dans ma wish list :D 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :