• J'aime le sexe mais je préfére la pizza de Thomas Raphaêl

    J'aime le sexe mais je préfére la pizza de Thomas Raphaêl

     

    Un chick lit masculin...

     
     
         Résumé :

    "Demain, on reprendrait le bateau, le train, puis Hélène un taxi et l'avion, on quitterait l'odeur de citron. Mais là, seul avec Hélène sur le port de Procida, j'ai eu l'impression que j'étais amoureux. Elle n'avait pas besoin d'un confident, j'ai réalisé, elle avait besoin de quelqu'un qui mangerait ce qu'elle commandait pour lui. Hélène était facile à aimer : il suffisait d'avoir faim. C'était simple et je me sentais important de l'avoir compris. Il y aurait pour Hélène d'autres hommes, qui auraient plus faim que moi, mais ce soir j'étais fier du privilège, dans le cliquetis des bateaux, couteau et fourchette à la main, de terminer avec elle le dernier quart de sa première pizza."
      

     

    Mon avis :

    Il est important pour moi de chroniquer chaque livre que je finie même quand je n'ai pas apprécié le livre. Je trouve que cela rend mes chroniques plus vraies. 

    Voilà, je vous le dis dès le début, j'ai eu beaucoup de mal à trouver de l'intérêt à l'écoute de ce livre audio.

    Je l'ai choisi pour sa couverture sympa et son titre un peu racoleur. Je pensais rire et passer un bon moment et bien non, aucun sourire ni même un rictus. Juste une succession d'histoires, les 3/4 se passant pendant l'enfance de l'auteur. Des histoires plates, peu intéressantes qui ne m'ont pas donné envie de l'écouter rapidement. Le fait qu'il soit très court (4H) m'ont permis de le finir, je me disais qu'il y aurait peut-être une péripétie qui me plairait.

    J'aime trouver un point positif aux livres car je sais le travail que cela représente et que je pense qu'il y a autant de lecteurs qu'il y a de livres. Ce n'est pas parce que je ne suis pas entrée dedans que d'autres ne pourront y trouver de l'intérêt ! On peut reconnaitre au livre de mettre en lumière l’homosexualité. Même si une scène m'a un peu choquée par son côté naïf alors qu'un acte grave avait été porté. Je dois reconnaitre que le ton du récit est plutôt libre. 

    Voici un livre que je ne peux recommander personnellement mais si votre curiosité est plus forte, le texte court saura peut-être vous convaincre car j'ai lu beaucoup de bonnes critiques.

    « Retour à Duncan's Creek de Nicolas ZeimetLes Âmes rivales de René Manzor - Lecture et chronique communes avec David de C'est Contagieux ! »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :