• Comme une ombre dans la ville de Nicolas Zeimet

    Comme une ombre dans la ville de Nicolas Zeimet

     

     

     

    Nicolas Zeimet : auteur dont on se demande pourquoi on ne l'a pas lu avant et dont on ne pourra plus se passer.

     

     

     

     

    Résumé : 

    San Francisco, Californie. En l'espace de quelques semaines, plusieurs femmes présentant le même profil sont assassinées. Toutes blanches, toutes âgées d'environ trente-cinq ans. Sur les lieux du crime, le tueur laisse pour seul indice une entaille sur le poignet de ses victimes. Volonté de maquiller les meurtres en suicides ou signature d'un tueur méticuleux ? Jérôme Dubois, jeune auteur de BD d'origine française venu s'installer aux Etats-Unis pour faire carrière, se retrouve malgré lui mêlé aux agissements du tueur. Un criminel qui semble invisible et qu'on surnomme désormais «le tueur des collines». L'enquête piétinant, il décide de s'y intéresser, trouvant aussi là un moyen d'ajouter du piment à sa vie. Mais le jeu se retourne vite contre lui et le chasseur devient la proie. Alors que les meurtres s'enchaînent dans la ville terrorisée, c'est tout l'univers bien ordonné de Jérôme qui s'effondre. Mais, à l'image de ces super-héros dont il conte les aventures, Jérôme est un homme qui a de la ressource... 

    Extraits : 

    "Un mec bien, c'est un oxymore ma poule " 

    " Ce n'était pas les violons qu'il m'avait sortis, c'était clairement tout l'orchestre"

    Mon avis :

    Enfin j'ai lu Nicolas Zeimet (prononcez Zeimé j'ai cru comprendre qu'il y tenait ;) ) et je dois dire que je vais devoir compter sur sa plume désormais car elle est addictive et propose de nombreuses références qui me parlent (Après vérification on est dans les mêmes âges, je comprends mieux).

    Attention l'auteur est charmant et sympathique mais méfiez-vous tel le serpent Kaa dans le livre de la jungle c'est pour mieux vous endormir... aies confianccccccce et PAM ! ah oui ça va être sanglant cette histoire, votre petit coeur va rater un battement - bon c'est une métaphore on est d'accord -mais tout de même votre palpitant va s'affoler après avoir compris le piège se refermant sur lui.

    Il vous embobine avec des Ulysse 31 (j'adorais regarder et chanter le générique : A travers les cieux. L'espace et le temps. Un vaisseau s'en vient. Ulyyyyyyyysse -- pardon je m'égare) ; des David Bowie et des Oscar Wilde, des Mr Big (Sex and the City) ; des Led Zepp et du Sting et là vous vous dites (enfin je me dis) il ne manque plus que les Beatles et Queen et la prochaine fois j'amène un certificat de mariage à la dédicace. (Bon du coup va falloir que j'en demande un deuxième car il m'en faut aussi un pour Mehrlicht mais c'est une autre histoire avec un autre Nicolas --> private joke).

    Sans compter qu'on se demande si l'auteur n'est pas rentré dans votre tête parce que le soir même où son personnage se compare à Peter Parker vous avez eu juste avant un débat fort intéressant sur Spider-Man et le meilleur Peter Parker (alors Tobey ou Andrew ?) avec vos copines Nathalie et Carmen... Damned je sens comme une ombre derrière moi... 

    Nicolas c'est en plus une plume qui se veut légère, aérienne, qui engendre une lecture fluide et agréable ; on se demande pourquoi on ne l'a pas lu avant (et vous ? oui vous ! vous attendez quoi ?) et on a hâte de le découvrir dans une autre histoire - différente - comme Seul les vautours par exemple. 

    Une fois la lecture terminée, j'ai ressenti un sentiment confus (que j'avais ressenti avec Vertige de Franck Thilliez), en effet je n'étais pas surprise (car j'avais deviné plusieurs choses) tout en étant étonnée par les révélations et la tournure que l'histoire prenait. C'est quand même un sentiment très fort et il m'a fallu une bonne nuit pour arriver à m'en remettre et pouvoir exprimer mes idées clairement ! Ah il est fort Nicolas, très fort, très très très fort ! 

    Un mot (une référence même) pour finir et là toutes mes copines et mon frérot groupies assumées se jetteront sur cette lecture : Dirty Dancing (bon deux mots en fait).

    5/5

    « Et si... Crystal V-Rose(Chronique d'Alain) Le moine qui vendit sa Ferrari de Robin Sharma »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Samedi 20 Février 2016 à 16:16
    David
    Que je suis content de lire cette chronique. D'abord parce qu'elle m'a enthousiasmé (bonne idée la polygamie, gourmande :P) et surtout parce que tu as aimé
    2
    Samedi 20 Février 2016 à 16:23

    Ah moi j'aime les Nicolas et les David, tous ceux que j'ai connu avec ces prénoms étaient très sympathiques et charmants, si en plus leur plume est enthousiasmante que demander de plus ? Un mariage ? hihi. Merci à toi pour l'interview qui m'a donné envie de le découvrir en tout cas, encore une fois tu fais carton plein. 

    3
    Stef Eleane
    Samedi 20 Février 2016 à 16:29

    Ah il vaut le coup d'oeil ce Nicolas hein ;) En plus de sa sympathie il a un vrai talent ! Je suis heureuse de ton retour lecture ... Suis pas certaine que tu te fasses que des copines en déclarant vouloir te marier avec lui cela dit :p  

    4
    Samedi 20 Février 2016 à 16:53

    Avec sa plume hein, comme pour Nicolas Lebel ;) j'ai déjà un mari que j'aime :D Je suis très contente de cette lecture moi aussi. Bisous ma Stef.

    5
    La passion du livre
    Samedi 20 Février 2016 à 17:28
    Ca fait un moment que ce livre me tente... je vais donc me laisser tenter je crois!! Je le note!!
    6
    Samedi 20 Février 2016 à 18:05

    Tu fais bien Marylin ;) 

    7
    Samedi 20 Février 2016 à 19:02
    David
    Je suis content que l'interview t'ait touchée. C'est du Nicolas Zeimet brut qu'on a mis dedans
    8
    Samedi 20 Février 2016 à 20:46

    Merci à toi de contribuer à son succès, j'ai cru voir un David dans les remerciements entre autres noms de copains blogueurs ;) 

      • Vendredi 26 Février 2016 à 10:01

        Oui c'est bien moi :) 

    9
    Jeudi 25 Février 2016 à 18:11

    Ta chronique donne envie May Lee ! Je n'ai pas encore lu de Nicolas Zeimet mais il faut que je comble cette lacune ! ;)

    10
    Jeudi 25 Février 2016 à 18:20

    Merci Claude. Je pense que tu apprécieras Nicolas Zeimet. "Seul les vautours" est très prisé aussi, ce sera ma prochaine lecture de l'auteur. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :