• Bienvenue à Cotton's Warwick de Michaël Mention

    Bienvenue à Cotton's Warwick de Michaël Mention

     

     

    "Ce ne sont pas les coups que nous avons pris qui comptent, mais ceux auxquels nous avons survécu" Stephen King dans Rose Madder.

     

     

     

     

    Mon avis : 

    En ce moment je dois dire que j'aime bien découvrir de "nouveaux" auteurs et je suis ravie de ce que le paysage polar français nous propose tant les initiations sont enrichissantes. Je ne suis pas habituée à lire du Stephen King mais personnellement je trouve qu'il y a chez Michaël Mention et son livre "Bienvenue à Cotton's Warwick" une certaine atmosphère de l'incontournable auteur américain. Un soupçon d'Alfred Hitchcock, le réalisateur du très célèbre "Les Oiseaux", est également décelable. Quelles que soient les influences de Michaël Mention, l'on sent qu'il sera bon de compter sur sa plume dans les années à venir. 

    L'auteur nous entraîne en Australie, dans un territoire désertique et hostile. Un groupe de survivants totalement isolé régit par sa propre loi. Un Ranger, Maire et Pasteur pour la représenter, des habitants aux moeurs plus que douteuses. Une ambiance de vieux western avec des personnages que l'on déteste facilement tant l'incivisme dont ils font preuve est poussé à son paroxysme. La chasse, l'alcool, les idées bien arrêtées, la façon de traiter les femmes, la xénophobie font partie de leur quotidien. Karen seule femme dans ce groupuscule machiste semble être une anomalie dans le décor. 

    Je trouve que la touche fantastique amène un contre-pied très intéressant et accentue la folie des hommes, une aliénation incontrôlable qui fait ressortir le pire chez eux alors que l'on doutait, vu les spécimens, cela possible. C'est un roman noir, très noir qui ne peut pas laisser indifférent tant par l'histoire que par la construction du récit, très atypique et déroutante mais très attirante. 

    Une découverte fort séduisante que je vous recommande si vous êtes prêts à coiffer votre Stetson et que la chaleur ne vous fait pas peur. Yipee !!!

    Défi Lecture 2017, catégorie 76 : un livre qui évoque les droits de l'homme bafoués (génocide, apartheid, esclavage...) 

    « Les filles des autres d'Amy Gentry The vanishing girl de Laura Thalassa »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Mars à 17:43

    Bon toujours pas tentée malgré ton bel avis ;)

      • Lundi 20 Mars à 20:04

        Pas pour toi en effet :) Merci ma chéwie. 

      • Lundi 20 Mars à 20:50

        <3

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :