• Un jour de David Nicholls

    Un jour de David Nicholls

     

     

     

    Livre lu pour le côté feel good book et qui me permettait de ne pas trop occuper mes neurones pendant le déménagement, le soir épuisée par le déballage des cartons.

     

     

     

    Résumé :

    A Londres et à Edimbourg, mais aussi dans le Yorkshire, en Inde, en Italie, en Grèce et même à Paris, de 1988 à 2007. Après la fête de fin d'année, Emma et Dexter passent une nuit ensemble. Lui, issu d'un milieu aisé, séduisant, sûr de lui, insouciant, frivole, dilettante ; elle, d'origine modeste, charmante qui s'ignore, bourrée de complexes, de principes et de convictions politiques.Commence alors une amitié improbable, une drôle d'histoire d'amour sur près de vingt ans. Dexter voyage et collectionne les aventures ; Emma travaille comme serveuse dans un mauvais tex-mex. Dexter devient animateur télé et court les soirées branchées ; Emma renonce à ses ambitions artistiques et enseigne l'anglais et le théâtre dans un collège difficile. Dexter se marie avec Sylvie, beauté froide et ambitieuse et lui fait un enfant ; Emma finit par vivre avec Ian, aspirant humoriste qui ne fait rire personne… Dexter et Emma mènent des vies séparées alors que tout les ramène l'un à l'autre. A moins que le destin, encore une fois, ne se joue d'eux…

    Mon avis : 

    Mais il s'avère que c'est plutôt un "sad good book", pas super plaisant en fait, vaut mieux pas être déprimé quand on le lit, heureusement ce n'était pas mon cas mais limite il me laisse un peu dépitée quand même.

    L'histoire est intéressante mais non ça fonctionne pas pour moi, l'amour, l'amitié, de beaux sentiments mais plutôt défigurés ici, si si on peut défigurer des sentiments (huhu*) et on espère la fin, tellement que quand elle arrive on se prend un couteau en plein coeur, oui cette lecture n'est pas joyeuse alors autant y aller à fond Monsieur Nicholls, oui je sais le pays trop mignon n'existe pas mais pourquoi s'acharner hein ?

    Et pourtant j'aime les amours tragiques Shakespeariennes mais là on est pas au niveau, alors c'était parfois plaisant mais trop souvent déprimant... au suivant !

    « Rebelle tome 4 de la maison de la nuit de P.C. et Kristin CastL'art d'écouter les battements de coeur de Jan-Phillip Sendker »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :