• Un cri silencieux d'Amélie Lamiée

    Un cri silencieux d'Amélie Lamiée

     

     

    Une écriture douce et réservée pour aborder avec justesse des sujets difficiles.

     

     

     

     

     

    Mon avis : 

    Première lecture inédite pour le challenge Tribute Two spécial Fleur Sauvage Editions et quelle lecture ! Mathilde jeune maman de trois enfants en bas âge annonce à son compagnon Olivier qu'elle a trouvé la maison idéale. Celle qui répond à tous leurs critères et exigences. Celle qui avant emménagement promet une sérénité et un accomplissement familial. Celle qui ensuite est à l'origine d'une sourde angoisse que Mathilde ne s'explique pas. Enfin si, seule ombre au tableau de cette maison idyllique une salle de bains où des gouttes d'eau perlent à travers le mur. Sans qu'aucune explication ne puisse apaiser la santé mentale de cette dernière. 

    Comment expliquer ce phénomène alors que l'eau est coupée, qu'il n'y a pas de fuite sur le toit et qu'elle seule les voit ? Comment cette bizarrerie va amener Mathilde a douter d'elle-même et comment elle cherchera une explication à travers les mots d'une petite fille, Camille... 

    Comment son histoire semble faire écho à la sienne et comment l'inacceptable va être révélé. 

    Amélie Lamiée nous parle d'un cri silencieux, celui de la maladie qui cache une souffrance bien réelle. Celle qu'on montre afin d'exprimer autrement notre mal de vivre. Celle que personne ne semble comprendre et qu'on juge même. Celle dont on détourne le regard et dont on se permet de maudire à demi-mot. 

    Deux sujets difficiles sont abordés, avec une certaine retenue sans jamais les montrer du doigt, simplement en instillant l'idée qu'ils sont présents, insidieusement, sans cri ni fanfare afin de mieux montrer toute la complexité qu'il en découle. L'auteur amène une certaine tension tout en gardant un certain détachement, elle avoue sans rompre le silence. Comme un secret inavouable et honteux dont la personne n'aurait même pas pris conscience. Comme si finalement celle qui en est victime est aussi coupable.

    « Fleur Sauvage (Part 1 du 05/12 au 11/12/2016) Alex de Pierre Lemaitre »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mardi 6 Décembre 2016 à 17:26

    Ton avis donne envie. Il a l'air d'être écrit subtilement.

      • Mardi 6 Décembre 2016 à 17:41

        c'est le mot :) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :