• Terminus Elicius de Karine Giebel

     

     

    Un premier roman réussi qui se lit vite...

     
     
     
        Résumé :

    Istres-Marseille. Pour Jeanne, la vie est ponctuée par cet aller-retour ferroviaire quotidien entre son travail de gratte-papier au commissariat et la maison de sa mère. Elle attend néanmoins qu'un événement vienne secouer le fil de son existence: un regard, enfin, du capitaine Esposito ? La résolution, peut-être, de cette affaire de serial killer qui défraie la chronique phocéenne ? "Vous êtes si belle, Jeanne Si touchante et si belle." Ce soir-là, une lettre, glissée entre deux banquettes, semble combler toutes ses espérances. Un peu trop, même. Commence alors une correspondance amoureuse qui, pour Jeanne, n'aura de terminus qu'au bout de l'enfer...

     

    Mon avis :

    Premier roman de l'auteur dans cette version récemment rééditée, vous aurez la surprise de pouvoir lire une nouvelle inédite très actuelle, dans l'air du temps, Aurore.

    Alors Terminus Elicius est un bon thriller. Il a un bon rythme, les pages défilent rapidement. 

    Jeanne est une femme seule qui vit encore chez sa mère. On a sent très fragile et à la limite au niveau psychologique. Un soir, elle découvre une lettre dans le train qu'elle prend tous les jours pour rentrer chez elle. Cela pourrait être une bonne chose si son admirateur clandestin n'avait pas un lourd secret. 

    Le train est un personnage à part entière dans ce roman. Et comme ce moyen de locomotion, l'action va vite et Jeanne va se retrouver dans une spirale qui va l'aspirer.

    Jeanne est une femme à la psyché complexe. J'ai beaucoup aimé la suivre et être étonnée par mes découvertes.

    Le livre se lit vite. On a envie de savoir la suite des évènements. L'écriture est fluide mais la fin est un peu prévisible. Karine Giébel a su développer le final de ses romans par la suite.

    Le récit se situe dans le sud de la France vers Marseille, c'est dépaysant avec le froid que l'on a en ce moment, cela a réchauffé ma journée de lecture ! 

    Petit bonus dans la version que j'ai lu, une nouvelle inédite Aurore. Que j'ai adoré ! Très actuelle et dans l'air du temps. On suit deux adolescents en pleins tourments. Elle m'a rappelé la nouvelle de l'auteur "Aleyna" que j'avais lu dans la 2ème édition de 13 à table sur le théme de la fratrie.

    Voici donc une édition qui vaut le détour pour découvrir le premier récit de l'auteur et cette nouvelle géniale !

     

     

     

     

    « Boys out de Rawia Arroum Une nuit éternelle de David Khara »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mardi 24 Janvier à 19:06

    La fin me paraît évidente, donc je vais le lire parce qu'il me semble qu'il est dans ma PAL, mais je ne m'attends pas à une chute impeccable, au moins le rythme sera intéressant :D

      • Mardi 24 Janvier à 20:56

        Il me semble que vous l'avez pris à St Maur avec Alex en poche ;) 

        C'est une bonne lecture, sans regret et trauma... tu me suis hein ? :p 

      • Mercredi 25 Janvier à 00:17

        Ah oui il en a lu plus que moi en fait de Karine Giébel :P Ok je te suis hihi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :