• Quand la neige danse de Sonja Delzongle

    Quand la neige danse de Sonja Delzongle

     

     

    "C'est pas pour autant qu'on oublie, ça non... Mais voyez, la vie, elle continue, malgré nous, elle nous demande pas notre avis, alors le train, soit on le prend, soit on descend en route."

     

     

     

     

    Mon avis :

    Première lecture de cette auteur et je me dois de souligner une très bonne impression rapidement ; celle de retrouver la personnalité de Sonja Delzongle à travers le récit mais surtout via les personnages. Pour autant je n'ai pas encore eu le plaisir de la rencontrer mais c'est comme si j'avais ressenti son âme. Je ne sais comment mieux l'expliquer mais c'était vraiment prégnant et j'apprécie particulièrement cette sensation.

    En ces temps particulièrement chauds, c'est un plaisir de se retrouver dans un contexte hivernal et glacial. Très rafraîchissant ! La neige et les températures très négatives s'invitent dans la petite ville de Crystal Lake située au nord de Chicago. Mais c'est le terrible drame qui s'y joue qui nous pétrifie bien plus que le froid ambiant. Quatre petites filles ont été enlevées en peu de temps et chaque parent reçoit une poupée ayant les mêmes traits, les mêmes cheveux et vêtue exactement comme l'enfant concerné.

    L'auteur nous offre un récit de plus en plus intéressant à mesure que l'intrigue se dévoile et ses partis pris, en particulier à travers certains personnages, ne peuvent que me plaire. Je me suis beaucoup attachée à Hanah Baxter, célèbre profileuse aux méthodes atypiques et au passé trouble. C'est un peu comme les briscards que j'affectionne tant dans les polars, mais en version féminine. Damned ça fait du bien !

    Je peux sans conteste affirmer que je suis conquise par le style de Sonja Delzongle et que j'ai hâte de retrouver sa plume et surtout sa special touch wachowskienne (Lana et Lilly, Wachowski réalisatrices de la sublime série télévisée Sense8, création originale Netflix). Si cela ne tenait qu'à moi je lui décernerais le GLAAD Media Awards. Je vous laisse chercher ce dont il est question, j'en parle très souvent. C'est un sujet qui me touche et que je souhaite mettre en avant (as always). "Quand la neige danse" s'apparente aux poupées russes, à chaque fois qu'on en ouvre une, une autre intrigue apparaît et ainsi de suite. Il y a beaucoup d'intelligence dans cette lecture. Bravo !!!

    Défi Lecture 2017, catégorie 16 : un livre qui se déroule dans une atmosphère froide, la neige, etc.

    « La descente de Tim JohnstonInterview de Guillaume Richez »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Loley
    Mardi 16 Mai à 17:08
    Loley
    J'te kiffe toi
    2
    Mardi 16 Mai à 18:34

    Le froid, la chaleur, elle aime les partis-pris dans le climat, Sonja ! ;) 

      • Mardi 16 Mai à 20:45

        D'une extrême à l'autre en effet :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :