• Lucia Bendick

    Lucia

     

    Originaire des Pyrénées ariégeoises ou elle a grandi, l'auteur a fait un Master en littérature allemande à Toulouse et à Mannheim (Allemagne) avant de travailler comme consultante informatique à Toulouse pendant sept ans. En Juillet 2013 elle quitte son emploi afin de partir voyager autour du monde et se consacrer à sa passion de toujours : l'écriture. Aujourd'hui de retour en Ariège, elle perpétue cette passion en écrivant des contes, des romans et des récits de voyage. Elle est également secrétaire aux éditions Acala depuis 2015, ce qui lui permet de travailler avec de nombreux auteurs talentueux. Plus d'informations sur http://luciabendick.com/fr/

    Mélie : Quand as-tu su que tu voulais devenir écrivain ?

    Lucia : J'ai su très jeune que je voulais devenir écrivain, dès l'école primaire. J'ai écrit mes premières histoires avant même l'âge de 9 ans. Comme j'ai grandi à la campagne, je passais beaucoup de temps à jouer seule et à inventer tout un tas d'histoires, puis, à l'âge de 9 ans il y a eu deux événements marquants: j'ai eu mon premier cheval qui m'a encore plus fait rêver d'aventures et ma grand-mère est décédée, suite à quoi je me suis mise à écrire des poèmes.
    J'ai continué à écrire au collège et au lycée, ainsi qu'à l'université. Chaque occasion était source d'inspiration. J'ai même participé à un concours de poésie, mais j'étais globalement trop timide pour oser montrer mes textes. J'ai finalement mis l'écriture de côté pendant une dizaine d'années, gardant secrètement tous mes manuscrits, leurs histoires m'accompagnant au quotidien, en attendant le moment "opportun" pour me remettre à écrire.
    Et un jour je me suis dit qu'il ne fallait pas passer sa vie à attendre ce moment, qu'il ne viendrait pas tout seul, que c'était à moi d'aller le chercher. C'est ce que j'ai fait en 2011, avec les encouragements d'un ami, je me suis enfin lancée dans l'écriture d'un livre que j'allais écrire jusqu'au bout et publier... c'est comme ça qu'est né "Au bout de nulle part".

    Mélie : Justement ma prochaine question porte sur ton roman "Au bout de nulle part", j'ai eu la chance de participer à une lecture commune dessus et une question est souvent revenue. Jade le personnage de ton roman est elle inspirée par ton vécu ? Est elle fait à ton image ?

    Lucia : Haha, en effet, on me pose tout le temps cette question. Tous ceux qui lisent le résumé du livre me demandent si c'est une autobiographie, ce à quoi je réponds "non, c'est un roman prémonitoire". Je me suis basée sur mon expérience, bien évidemment, je me suis inspirée des histoires de mes amies, et surtout, j'ai écrit dans ce livre ce que j'avais envie de faire.
    Tout comme Jade, je me suis retrouvée petit à petit coincée dans une situation qui ne me convenait plus, où je ne me reconnaissais plus. Mais Jade et moi sommes aussi très différentes (j'avoue, je l'ai fait exprès... je ne voulais pas que le roman révèle trop de choses à mon sujet. J'aime garder mon jardin secret). Et puis je me suis amusée à imaginer comment ce serait de tout plaquer et de partir faire le tour du monde sur un coup de tête... J'ai laissé libre cours à mon imagination, j'ai fait des recherches sur internet, j'ai acheté des guides des pays que j'avais toujours rêvé de visiter, j'ai regardé des vidéos... et petit à petit j'ai tissé mes personnages.
    Mais tout ça s'est tellement imprégné en moi que cette histoire a fini par m'inspirer, et j'ai fini par sauter le pas: j'ai quitté mon travail, ma petite vie "tranquille" et j'ai pris mon billet pour faire le tour du monde et voir par moi-même certains des endroits décrits dans le roman. Il ne suffit pas de rêver d'une vie, à un moment donné il faut vivre ses rêves ;)

    Mélie : Donc en fait c'est Jade qui t'a inspiré...

    Lucia : Oui, tout à fait :)

    Mélie : Toutes les deux on s'est connu au lycée, très rapidement mais tu m'as marqué pour ton côté solitaire et sûrement aussi par le fait que tu étais timide et il me semble qu'il y a eu quelques personnes qui n'étaient pas vraiment cool avec toi... aujourd'hui je te découvre plutôt épanouie, je vois un changement certain, une évolution positive et j'en suis ravie. Ma question, est ce bien l'écriture qui t'a permis finalement de t'ouvrir aux autres alors qu'elle était au départ ce qui te mettait en dehors ? Quel a été le déclencheur en fait.

    Lucia : C'est vrai que j'étais très timide quand j'étais plus jeune, et mon côté solitaire venait certainement aussi de mon côté rêveur et donc idéaliste. Je me demandais toujours comment serait le monde si on vivait dans une fiction et honnêtement, j'ai toujours gardé beaucoup de distance par rapport aux railleries et remarques des gens autour de moi, ce qui a fait de moi quelqu'un de très indépendant et peu influençable.
    Je ne dirais pas que c'est l'écriture qui m'a permis de m'ouvrir aux autres, mais plutôt qu'elle est l'aboutissement d'une prise de confiance qui s'est opéré petit à petit, d'abord à l'université, où j'ai vu que j'étais capable d'atteindre mes objectifs et où mes compétences étaient reconnues, mais aussi dans mon travail qui, bien que j'ai fini par le quitter, m'a permis de découvrir un monde qui m'était totalement inconnu et auquel j'ai su m'adapter. C'est là que je me suis aperçue que les seules limites que j'avais étaient celles que je me fixais moi-même.
    Donc au final, ce même travail qui m'a tenu éloigné de l'écriture pendant près de sept ans est aussi ce qui m'a permis d'acquérir la confiance nécessaire pour me remettre à écrire et pour écrire un roman en entier et donc d'aller au-delà des dizaines de romans que j'avais commencé à écrire sans jamais aller jusqu'au bout. Donc pour résumer, ma parenthèse dans l'écriture est ce qui m'a permis d'avoir une approche différente du monde et donc de renouer avec l'écriture sous un angle différent.

    Mélie : Tu écris aussi des contes pour enfants et tu fais toi même tes illustrations, tout ce talent tu le puises où ? Toute cette créativité, tu as une source secrète ;) ? Plus sérieusement, d'où te viennent tes inspirations pour tes contes et pour tes tableaux ?

    Lucia : Je ne sais pas si on peut parler de talent, mais en tout cas j'ai une imagination débordante. Mes contes me viennent souvent de petites anecdotes et puis l'histoire se forme petit à petit. L'histoire d'Elise et Red Sky, par exemple, m'est venue quand j'étais à San Francisco.
    J'habitais chez une amie dont le voilier s'appelait Elise et l'un de ses amis avait un voilier appelé Red Sky. J'ai assisté à un départ de course au lever du soleil et je me souvient très bien avoir vu les deux bateaux face à face devant Alcatraz, comme s'ils s'embrassaient. J'ai immédiatement pensé qu'il fallait que j'écrive une histoire sur ce sujet. Et pour mes dessins, c'est un peu pareil, disons que tout m'inspire. Quand je me promène quelque part, je vois toujours tellement de belles choses.
    Je sors rarement sans mon appareil photo et je photographie tout ce que je vois. Malheureusement les photos rendent rarement l'éclat des couleurs réelles, et c'est là que la peinture permet de transformer les choses, de créer un monde encore plus beau que celui dans lequel nous vivons... ça permet d'en gommer les petits défauts.

    Mélie : Merci Lucia pour tes réponses, on voit que tu es une artiste complète et passionnée, une dernière question... quel conseil donnerais tu aux futurs écrivains ?

    Lucia : Des conseils, on peut en donner plein... mais bien souvent chaque écrivain a ses propres motivations et suit son propre chemin. Je pourrais parler de méthode de travail, de recherches, de rigueur, etc., mais au final rien de tout cela n'est vraiment important. Chacun doit trouver sa propre façon de faire. Donc la seule chose que je peux recommander, c'est d'écrire avec plaisir, et surtout de ne pas laisser tomber.
    Il vient un moment où ce n'est plus l'auteur qui écrit l'histoire, mais l'histoire qui habite l'auteur, qui l'accompagne chaque jour, et chacun des personnages devient très familier, on se met même à leur parler mentalement parfois, on vit avec eux et ils nous surprennent. C'est une expérience qui, pour moi, est encore plus forte que la lecture. Donc quoi qu'il en soit, il faut aller au bout de cette expérience et la vivre pleinement. Ce qu'il advient du manuscrit par la suite est une autre histoire...
     
    Le lien vers la page auteur de Lucia Bendick :

    https://www.facebook.com/lucia.bendick?fref=ts (perso) et https://www.facebook.com/ThePinkWhip/?fref=ts (pro)

    Le lien vers les oeuvres de Lucia Bendick : http://luciabendick.com/fr/livres/ (avec possibilité d’acheter les livres directement avec une dédicace en utilisant le bon de commande: http://luciabendick.com/fr/eshop/) ou encore :

    http://www.amazon.fr/Lucia-Bendick/e/B00J6C2Q6Y


    Lucia Lucia Bendick

     

     

     

     

     

     

     

    Résumé du roman "Au bout de Nulle Part" :

    D'un côté il y a cette jeune femme qui parcourt le monde, fuyant un quotidien ennuyeux, tentant de découvrir le sens de la vie en partant sur les traces de son premier amour. De l'autre côté, il y a Jade, qui n’est encore qu’une étudiante lorsqu’elle rencontre Nicolas, un jeune homme charismatique de bonne famille, qu'elle pense être son prince charmant. Cela aurait pu être le début d’une belle histoire, mais le quotidien les rattrape et Jade, à force de soutenir celui qu’elle aime afin qu’il puisse réaliser ses rêves en oublie de vivre les siens. Les personnages de ce livre nous emmènent en voyage: une course effrénée autour du monde à la recherche de valeurs et de sentiments perdus. C’est parfois lorsqu’on est au bout du monde, loin de tout et de tous ceux qu’on aime, qu’on se rend compte de ce que la vie représente pour nous. Mon avis ici.

    Lucia Bendick

     

     

     

     

     

     

    Le pacte de solitude : Récit de voyage illustré de nombreuses photos. Le pacte de solitude est l’histoire d’un voyage qui a pour but de se retrouver. Il m’a fallu faire le tour du globe pour réussi à faire la paix avec moi-même et retrouver ma sérénité. Je l’ai retrouvée loin de chez moi, mais aussi dans mes racines. Ce livre photo vous emmènera à la découverte de villes et de paysages qui m’ont séduite et qui m’ont fait me sentir chez moi où que j’aille. Il retrace également mon cheminement intérieur tout au long de ces mois que j’ai passé loin de ceux que j’aime et pendant lesquels j’ai appris à aimer différemment. Ces images sont également celles qui m’habitaient lorsque j’ai écrit mon roman « Au bout de nulle part« . Je vous souhaite un bon voyage et que ces images vous fassent rêver et vous donnent envie de partir découvrir le monde.

    ATTENTION : ce livre n’est pas disponible sur Amazon

    Lucia Bendick 

     

     

     

     

    “Fantaisies d’ici et d’ailleurs : La jeune fille aux fleurs et autres contes” (connu sous le titre “Contes de la nature” sur Amazon : Il était une fois… c’est ainsi que j’aime commencer mes histoires, et c’est ainsi que commence les 4 contes de ce recueil.
    La jeune fille aux fleurs :
    Illustré – écrit en février 2003 et publié en juillet 2013
    Aurore est une jeune fille qui vit une vie joyeuse avec ses parents. Un jour, elle décide de partir à la ville pour découvrir ce monde qui lui est inconnu. Elle découvre des endroits magnifiques et rencontre des gens fascinants. Mais parfois la vie nous réserve des surprises et Aurore doit apprendre à s’adapter aux différentes situations qu’elle rencontre.
    L’ermite, la princesse et l’orage :
    Illustré – écrit et publié en octobre 2013
    Il était une fois un ermite vivant dans une forêt profonde. Très peu de gens le connaissaient vraiment et de nombreuses rumeurs circulent au sujet de cet homme. Mais un jour il est tiré de sa solitude par un jeune boulanger venu s’installer dans la région ainsi qu’une jeune princesse terrifiée qui trouve refuge chez lui.
    Le château de sable :
    Illustré – écrit et publié en décembre 2013 à Sydney et Melbourne, Australie
    Il était une fois un jeune homme qui décida de parcourir le monde. Il voulait se rendre dans un pays lointain, entouré par les eaux. Une fois sur place, il découvre des paysages somptueux, une végétation fascinante et des animaux aussi étranges qu’attendrissants. Il se fait un ami sincère et accepte un défi : il doit construire un château en 10 jours. Va-t-il y parvenir ?
    Elise & Red Sky
    Illustré – écrit et publié en août 2014 en Ariège, France, en hommage au bateau d’une amie “Elise”, à San Francisco.
    Il était une fois un pirate redouté de tous nommé Red Sky. Celui-ci est enfermé au pénitencier d’Alcatraz pour ses méfaits. La jeune et belle Elise qui travaille comme bénévole à la prison, s’éprend de cet homme mystérieux. Mais certains péchés  ne peuvent être pardonnés et cet amour semble impossible, les deux amants ne pouvant se voir qu’à travers des vitres blindées. Leur amour survivra-t-il ?

    Contes à l’unité :

    Lucia Bendick

     

    Le vélo de Laura (nouvelle pour enfants, illustrations en noir et blanc) Thomas passe ses vacances dans le sud de la France avec sa mère. Pendant qu’il joue avec les enfants du village, il se lie d’amitié avec Julie et ils font souvent du vélo ensemble. Ils ne se doutent pas que leur amitié n’est pas qu’un pur hasard…

     

     

     

    Lucia Bendick

     

    Frères de Coeur (conte oriental pour enfants, illustrations en noir et blanc) Omar et Yassine sont deux adolescents qui ont grandi ensemble et sont inséparables depuis leur naissance. Ils vivent une vie paisible auprès de leur mère jusqu’au jour où un événement va les séparer et les emmener en voyage pour leur faire vivre des aventures incroyables.
    Ce conte populaire arabe m’a été raconté par Madani, président de l’association P.A.R.L.E. à Toulouse. Il l’a lui-même entendu de sa mère quand il était enfant.

     

    Et pour ceux qui ont apprécié les livres de Lucia Bendick, n’hésitez pas à laisser un commentaire sur Amazon https://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Daps&field-keywords=Lucia+Bendick ainsi que sur son site http://luciabendick.com/fr/livres/

     

    « Avant toi de Jojo Moyes (livre) vs Avant toi de Thea Sharrock (film) Chronique d'Anne-Laure : le cycle de l'enfant des étoiles tome 1 : lune de sang de Nicolas Gomez »

  • Commentaires

    1
    Melina
    Vendredi 30 Décembre 2016 à 06:15
    Super article !
    Je n'arrive pas à commander le livre sur le site de Lucia avec paypal mais vais re-essayer...
    Melina
      • Vendredi 30 Décembre 2016 à 13:06

        Merci Melina :) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :