• La vérité sur l'affaire Harry Québert de Joël Dicker

    La vérité sur l'affaire Harry Québert de Joël Dicker

     

     

     

    Une histoire bien ficelée, une structure du livre intéressante mais qui ne m'a pas touché.

     

     

     

    Résumé : 

    À New York, au printemps 2008, lorsque l'Amérique bruisse des prémices de l'élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente: il est incapable d'écrire le nouveau roman qu'il doit remettre à son éditeur d'ici quelques mois.

    Le délai est près d'expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d'université, Harry Quebert, l'un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.

    Convaincu de l'innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l'enquête s'enfonce et il fait l'objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s'est-il passé dans le New Hampshire à l'été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

    Mon avis : 

    Pas tellement mon genre de lecture mais j'avoue que l'engouement autour de ce livre a attisé ma curiosité. Il m'a fallu plus de 2 semaines pour arriver à le finir, d'une part parce que j'étais pas mal fatiguée mais d'une autre parce que je n'accrochais pas suffisamment.

    Juste assez pour aller jusqu'au bout parce que l'envie de connaître la vérité était présente. Alors je n'ai accroché à aucun personnage, je pense que déjà cela explique mon sentiment, ensuite je l'ai trouvé bien long, trop même.

    Je n'ai pas détesté mais je suis bien contente de l'avoir fini pour passer à autre chose. Alors je suis navrée de ne pas faire partie des nombreux adeptes, bon je me rassure car je sais que je ne suis pas la seule paria.

    Les points positifs c'est le décompte à rebours des chapitres et le fait qu'il y ait un livre dans le livre. Ensuite la meilleure partie du livre selon moi est l'épilogue que je vais partager avec vous en citation.

    Je trouve ça tellement vrai et tellement bien dit, dommage que je n'ai pas ce sentiment avec ce livre, j'envie les lecteurs qui l'ont adoré parce que je pense qu'il peut réellement être de ce genre là !

    « L'étrange histoire de Benjamin Button / Un diamant gros comme le Ritz de Francis Scott FitzgeraldLa communauté du Sud, tome 2 : Disparition à Dallas de Charlaine Harris »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :