• Kamel Léon d'Emmanuel Prost

    Kamel Léon d'Emmanuel Prost

     

     

     

    Roman fantaisiste mais pas que...

     

     

     

     

     

    Mon avis : 

    Je commence mon challenge Tribute Two spécial Aconitum avec ce roman mâtiné de fantastique qui peut également s'apparenter à un conte philosophique tellement les thèmes abordés sont traités avec finesse. L'amour, l'amitié mais aussi les conséquences d'un don du ciel sur la personnalité de quelqu'un. Comment un pouvoir peut obscurcir son moi le plus profond. 

    Kamel rêve de percer sur scène, c'est un comédien en devenir qui n'a pas encore rencontré son public. Ses galères et ses échecs n'entament en rien l'espoir qu'il a de montrer son talent. Une vie simple et précaire, mais avec le soutien de sa femme Adeline il garde la tête haute. 

    Un soir il a l'incroyable chance de rencontrer une célébrité qu'il adule, celle-ci de plus en plus enjouée par les effets de l'alcool lui fait miroiter une chance de se produire et l'invite à contacter son agent dans les jours qui suivent. Là encore ce ne sera que désillusion pour notre homme quelque peu naïf et signera la fin de son monde tel qu'il le connaissait. 

    Un roman qui offre une touche fantastique car il se découvrira alors un tout nouveau talent, la possibilité de se transformer en n'importe qui juste par la pensée. Encore plus fort qu'Arturo Brachetti un des grandes maîtres de la métamorphose.

    Cette originalité de l'auteur permet d'évoquer les relations amoureuses, amicales ainsi que les ambitions démesurées et les dommages collatéraux qu'un pouvoir utilisé à mauvais escient peut engendrer. On nous le dit souvent, la magie (blanche en l'occurrence) ne doit pas servir nos propres intérêts en tout cas pas les plus inconvenants. 

    La lecture est fort agréable, elle offre plusieurs intérêts avec ce mélange harmonieux de genres. La chute est belle, surtout quand on prend le temps de bien l'analyser. Elle apporte une morale digne d'un Jean de la Fontaine facilement identifiable et très judicieuse. Une belle découverte pour ma part.

    « (Chronique de Benjamin - 9 ans) La Guilde des Merlins, Tome 1 : Le Magicien de Cendrine NouguéTAG Ruler of Books »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Jeudi 22 Septembre 2016 à 02:59

    Une bonne surprise alors ! 

      • Jeudi 22 Septembre 2016 à 08:16

        Yep c'est frais :) 

    2
    Jeudi 22 Septembre 2016 à 10:14

    J'ai découvert cet auteur avec un été 48 il n'y a pas longtemps. Ça pourrait être bien de le voir dans un autre genre! :)

      • Jeudi 22 Septembre 2016 à 11:13

        Je me disais la même chose mais dans le sens inverse ;) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :