• Jane Eyre de Charlotte Brontë

    Jane Eyre de Charlotte Brontë

     

     

     

    Une lecture classique, un monument de la littérature mais qui manque de panache pour ma part ! 

     

     

     

    Résumé :

    Jane Eyre est pauvre, orpheline, pas très jolie. Pourtant, grâce à sa seule force de caractère, et sans faillir à ses principes, elle parviendra à faire sa place dans la société rigide de l'Angleterre victorienne et à trouver l'amour... Une héroïne qui surmonte les épreuves sans perdre foie en son avenir, une intrigue où se succède mystères et coups de théâtre, une passion amoureuse qui défie tous les obstacles : le plaisir de lire Jane Eyre est toujours aussi vif. Comme elle, on veut croire que rien n'est écrit d'avance et que la vie réserve des bonheurs imprévus.

    Mon avis : 

    Livre lu pour participer à une lecture commune, j'avoue avoir été tentée seulement parce que j'avais découvert sa soeur Emily avec les Hauts de Hurle-Vent et que j'avais adoré car le thème des amours tumultueuses et tragiques est quelque chose que j'apprécie fortement (très Shakespearien). Je ne suis pas fan du tout de la littérature classique mais je voulais donner une chance à cette histoire qui semble t'il est incontournable et un véritable chef-d'oeuvre.

    Je n'ai pas de reproche à faire, seulement je n'ai pas accroché. En tout cas il m'a fallu plus des 2/3 pour y trouver un quelconque intérêt. Et quand enfin je l'ai trouvé il s'est dégonflé aussi vite qu'un ballon de baudruche quand la fin est tombée comme un couperet sur mon espoir si ténu. Le style n'est pas ampoulé, enfin il ne m'a pas dérangé car j'aime les belles phrases, mais il me manquait peut-être quelque chose pour accrocher... aux personnages mais aussi à l'histoire.

    Une lecture quasiment linéaire, ce qui n'a pas procuré de belle envolée mais qui est juste assez bien pour ne pas faire partie des lectures que je préférerai oublier. Ce n'est pas évident de parler d'un livre qu'on a ni aimé ni détesté, les mots viennent plus facilement quand on éprouve des sentiments forts.

    « Chicagoland de R.J. ElloryLa république du catch de Nicolas de Crécy »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Novembre 2015 à 10:20

    Un livre que nous avons adoré chez Ivresse Livresque !

    2
    Jeudi 19 Novembre 2015 à 10:56

    Ah intéressant, qu'avez vous adoré ?

    3
    Vendredi 20 Novembre 2015 à 15:10

     errare humanum est ! Il se trouve que je n'ai lu que la moitié du livre !!! Mauvaise version et voilà pourquoi je trouvais la fin un peu trop rapide et bizarre huhu* Donc je vais finir la version entière et je referai ma chronique du coup

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :