• Fight for Love Tome 1 : Real de Katy Evans

    Fight for Love Tome 1 : Real de Katy Evans

     

     

     

    "Ce que tu n'as jamais connu ne peut pas te manquer."

     

     

     

     

     

    Mon avis : 

    Il y avait bien longtemps que je n'avais pas lu de sex-seller... enfin ici on peut parler plus d'une histoire erotico-romantique. Ce qui n'est pas forcément pour me plaire puisque je n'affectionne pas du tout le côté fleur bleue. Vu le titre en même temps, fallait s'y attendre. Mon choix a été dicté par un gros blocage sur ma précédente lecture - il me fallait une histoire plus légère - et parce que ma jumelle Stéphanie adooooooore cette saga. 

    Il est évident que le personnage intéressant est Remington (Tate pas Steele). Un boxeur qui combat également ses propres démons. Très torturé donc, voilà mon capteur qui clignote. Le côté Bad Boy c'est toujours efficace, mais cela implique surtout qu'il a des failles et cela en est touchant. Bien plus que son corps musclé, parfait etc. et tous les stéréotypes de ce genre. 

    La miss, Brooke, est un cliché ambulant ! Au secours !!! Nunuche et coincée et pourtant elle use d'un vocabulaire très cru. Mouais pas convaincue pour le coup là. Evidemment elle va craquer pour le beau ténébreux et pourtant Madame #nonjenesuispasunegreluchecommelesautres en mouille sa culotte à peine les yeux posés sur lui. Pas très crédible ce personnage, et nous propose en plus un comportement sans surprise. C'est un peu comme si on nous parlait d'une jeune fille qui n'a jamais vu le loup et qui s'acoquine avec un riche et bel inconnu pratiquant le S/M.   

    "Luke, aide-moi !"... Idiote il est trop tard !

    C'est donc une histoire très téléphonée mais qui a eu l'avantage de me faire sortir de ma léthargie livresque. Pas sûre de continuer la série, le romantisme dégoulinant aura eu raison de moi. Comme je n'ai toujours pas l'esprit assez clair pour lire un thriller, je pense aller plutôt vers une ambiance japonisante et une valeur sûre pour ma future lecture. 

    Défi Lecture 2017, catégorie 4 : lire un livre dont le titre est en anglais

    « Portrait chinois d'Iman EyitayoSans pitié, ni remords de Nicolas Lebel »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 13 Juin à 16:13

    et encore tu ne dis pas qu'il la renifle tout le temps LOOOOLLLL

    Allez, une lecture sans prise de tête ...à queue!!!!!

    oki je sors_____>

    bisous ma jumelle!!!!

    Steph

      • Mardi 13 Juin à 16:25

        Ah oui l'homme des cavernes quoi !!! ça va suis pas trop dure ? Je n'aime pas tellement descendre une histoire, mais là on recule de plusieurs siècles. Mon dieu l'image de la femme quoi ! Bisous ma jumelle. Je voulais mettre le lien vers ta chronique mais tu ne l'as pas sur le blog apparemment. 

    2
    Mardi 13 Juin à 16:49

    UN LIVRE DE FINIIIIIIIIII !!!!!!!! happy

    J'avais aimé la fille ! Bon, je l'avais surtout comparée aux 50 nuances où niveau image de la femme on est au moyen âge ! Bon, j'ai pas encore lu la suite ;)

    Bonne future prochaine lecture ma chéwie !!!!

      • Mardi 13 Juin à 17:10

        Ouais ben les deux me font hurler :P D'ailleurs tu remarqueras que la phrase ajoutée concerne Anastasia (qui s'appelle Steele !!!). Merci ma chéwie, je pars avec Jean-Luc Bizien du coup ;) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :