• Dragon Noir de Jean-Luc Bizien

    Dragon Noir de Jean-Luc Bizien

     

     

     

    "C'est paisible ici, mais vraiment dangereux." Kanbei - Les Sept Samouraïs - Akira Kurosawa 

     

     

     

     

     

    Mon avis : 

    Comment rendre hommage quand les mots semblent vains, quand les descriptions sont telles que vous les ressentez au plus profond de votre âme. Quand la beauté de la plume vous transcende. Dragon Noir suit l'excellent Vent Rouge je ne vais donc pas m'attarder sur l'intrigue. Nous suivons la quête d'Ichirô souhaitant obtenir vengeance auprès du daimyo, l'impitoyable seigneur-dragon. 

    De nombreuses références cinématographiques sont présentes, en particulier dans les noms des personnages utilisés par l'auteur, nous permettant ainsi d'apprécier son hommage. Même si vous êtes néophyte vous pourrez aisément les comprendre en lisant les remerciements en fin d'ouvrage. J'avoue une certaine connivence pour cette façon de procéder, moi-même distillant régulièrement mes avis de clins d’œils, offrant ainsi à chaque fois un peu de nous. Jean-Luc Bizien se livre et n'en est que plus touchant.

    "Force et honneur" semblent être les mots les plus naturels en pensant aux us et coutumes japonais et inspirent le respect. Cette sensation s'empare de moi en terminant ma lecture et je ne peux que louer le talent de l'auteur qui aura su nous les retranscrire merveilleusement. Je salue également Eric Bizien et le remercie. 

    Dragon Noir est magnifique, poétique, addictif... une pointe humoristique apparaît toujours avec justesse. Les combats sont sensationnels, très visuels. J'ai une grande admiration pour les armes blanches, pour les techniques. C'est du grand art ! Une véritable chorégraphie. J'ai grand plaisir à savoir qu'un troisième tome est envisagé. Je ne peux que m'agenouiller à mon tour pour montrer ma déférence. Et je demande pardon car cet avis n'est pas à la hauteur de ce que mon coeur souhaite exprimer...

    Défi Lecture 2017, catégorie 27 : Un livre dont l'histoire se passe en Asie. 

    « #infirmière de Caroline EstremoTreize raisons de Jay Asher »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 16 Juin à 20:24

    Taratata !!! Tu en parles très bien (comme toujours). happy

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :