• (Chronique d'Anne-Laure) Les forêts d’Acora de Thomas Clearlake

    Les forêts d’Acora de Thomas Clearlake

     

     

    Le Space Opera en devenir !

     

     

     

     

     

    Résumé

    Au cœur du système d’Auriande, de mystérieux objets célestes viennent de s’écraser sur une jeune planète du nom d’Acora. Sous le sceau de Vijā Saati, l’Alliance universelle secrète, Jaadhur et ses compagnons y sont mandatés. Leur mission : entrer en contact avec un ordre siégeant au sein d’une cité-monastère perdue dans les montagnes.
    Les rudes conditions du protocole autarcique en vigueur sur Acora vont rendre le voyage des plus périlleux. Des profondes forêts jusqu’aux vallées de glace, en passant par les déserts, les trois agents de Vijā Saati vont être mis à l’épreuve malgré eux.
    Mais ils ne sont pas les seuls à chercher à rejoindre la cité-monastère d’Uthaïhadda. Une menace effroyable les poursuit dans l’ombre…
    Jaadhur, impliqué dans une prophétie dont les origines se perdent dans la nuit des temps, va se voir confier la quête de rassembler les Theluads, des phénomènes proto-stellaires disséminés aux confins du cosmos… porteurs de l'intelligence originelle... au-delà de l'Abysse sidéral.
    Ainsi, sur Acora, commence la longue quête du Mojunn Jaadhur. De l’accomplissement de celle-ci dépendra la sauvegarde de toute vie dans l’Univers…

     

    Avis

    L'auteur nous propose avec ce premier tome de la saga Au-delà des Etoiles un univers ambitieux et dense dans lequel il nous projette sans beaucoup de points de repère, à nous de nous acclimater au plus vite pour suivre les aventures de Jaadhur et de ses deux compères.

    Thomas Clearlake nous plonge avec ce tome 1 dans un grand Space Opera.

    J'avoue que tous les ingrédients que j'aime, sont réunis ici : une quête intergalactique, une prophétie, une des races les plus vieille de l'univers et un groupe de jeunes gens prêts à tout pour remplir leur mission. Un bel ensemble qui n'est pas sans rappeler la série Babylone 5, la station en moins, mais avec les mêmes types d'énigmes et de joueurs dans une partie d'échec à l'échelle interstellaire. On y retrouve une image des Rangers, une union des mondes qui régente une bonne partie des planètes connues, une vieille race proche de la création de l'univers, une menace d'ordre apocalyptique, et des guerriers qui se placent entre la menace et les autres races.

    Ce fut une lecture rapide avec une écriture imagée qui m'a plu. Cependant, à vouloir créer un univers de toute pièce, à vouloir créer nom de planète, de galaxie, de titre... il devient facile de se perdre dans les détails et de ne plus savoir qui est qui au bout de quelques pages. C'est le plus gros reproche que je ferais à l'auteur, son univers est intéressant et l'histoire proposée entrainante mais la multiplication de titres et de noms pour désigner une même personne ou retenir le nom du système solaire en plus de la planète et de la galaxie, c'est un peu too much même pour moi qui est l'habitude de ce style de récit !

    Une lecture sympathique pour découvrir un univers très riche et dense. Une histoire intrigante qui m'a bien accrochée mais à vouloir trop bien faire l'auteur à tendance à nous noyer sous une quantité importante de noms et d'appellations que l'on a du mal à retenir. Ce premier livre de Thomas Clearlake est tout de même assez prometteur, en simplifiant un peu les appellations et en nous donnant quelques points de repères comme un fil rouge tout le long du récit, pour orienter son lecteur dans la bonne direction, l'histoire y gagnerai en fluidité.

    Une lecture à suivre.

    Je remercie beaucoup l'auteur pour cette lecture et pour m'avoir permis de découvrir son univers.

     

    </span>

    « Atomes Crochus de David KharasKa »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :